De plus en plus chaud et de plus en plus de cigognes

30

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat a déclaré ce mois-ci que le réchauffement climatique devrait atteindre +1,5°C par rapport à l’ère préindustrielle autour de 2030, soit dix ans plus tôt que les dernières estimations réalisées il y a trois ans. À Strasbourg par exemple, le nombre de journées caniculaires est passé de moins de
5 en 1925 à 35 en 2015, et les trois années les plus chaudes depuis 1959 ont été observées en 2014, 2018 et 2020. Par ailleurs, le nombre annuel de jours de gel diminue. Aujourd’hui, les conséquences de ce réchauffement sont visibles au niveau de la faune et de la flore. Par exemple, en Alsace, les vendanges se font avec un mois d’avance par rapport aux années 80, et les cigognes sont plus nombreuses, car elles ont moins besoin d’aller chercher de la chaleur en Afrique ! 

CONTENUS SPONSORISÉS