De nouveaux centres périscolaires

Comme dans d’autres communes, à Sessenheim et à Schirrhein, les demandes des parents augmentent. Il est nécessaire de construire des centres périscolaires plus grands et plus fonctionnels pour pouvoir accueillir au mieux tous les enfants.

0
25

A Sessenheim, un périscolaire existe déjà dans la salle communale. Pour plus de praticité, la commune a décidé de faire construire un nouveau bâtiment, uniquement dédié à l’accueil périscolaire. Il se composera d’une salle de restauration, de différentes salles pour les ateliers après la classe, de vestiaires, de sanitaires adaptés aux enfants.

Répondre aux demandes des parents

Les maternelles et les primaires l’utiliseront. La capacité sera de 45 places : « Dans notre commune, nous avons constaté que la demande prend de plus en plus d’ampleur. Les gens sont intéressés, car ils travaillent, mais aussi, car ils se rendent compte que le service fonctionne bien », explique Robert Metz, Maire de Sessenheim. Pour l’instant, les travaux en sont au gros œuvre. Si tout se passe bien, le bâtiment sera couvert avant Noël. Pour la mairie, ce projet représente l’un des plus grands investissements de ces 20 dernières années.

Des bâtiments dédiés aux enfants

Non loin de là, à Schirrhein, un projet de construction de périscolaire est mené par la Communauté d’Agglomération de Haguenau, sur un terrain mis à disposition par la commune. Ce projet répond à une demande très ancienne : « Actuellement, nous utilisons l’espace socioculturel, les enfants sont bien gardés, mais le nouveau bâtiment sera bien plus adapté », déclare Claude Hunsicker, secrétaire de mairie. Il s’agira d’un bâtiment de
250m², à côté de l’école élémentaire. D’une capacité de 50 places, il se composera d’un espace restauration avec cuisine, de salles d’activités et de repos, de locaux administratifs et d’un espace extérieur.

Les travaux devraient commencer à la fin de l’hiver : « Nous allons lancer les marchés, les travaux pourraient démarrer au courant du 1er trimestre 2020 », indique Benoit Maqueda, directeur de l’éducation et de l’enfance à la CAH.