Cyclo-cross – Brumath en mode international

C’est une croissance accélérée. De petite compétition locale, les Brumath Cross Days se sont mués en événement labellisé Union Cycliste internationale (UCI), en seulement quelques mois. Le travail et la passion ont payé pour Alexis Diederle, le président du club Brumath Triathlon.

410
Théo Thomas, le vainqueur de l’an passé, sera de nouveau sur les bords du plan d’eau / ©DR

Il avait une matière première à exploiter. Le plan d’eau de Brumath est magnifique et il se prête parfaitement aux joutes du cyclo-cross. Alexis Diederle s’en est très vite rendu compte, dès la première édition de son événement, les Brumath Cross Days : « On a vu que le site offrait un terrain de jeu parfait, une visibilité unique. Le plan d’eau donne un reflet aux coureurs, c’est hyper photogénique. On ajoute qu’on dispose d’un grand parking, que la commune est derrière parce qu’elle aime bien le sport, donc en fait tout est réuni pour développer ce genre d’événement. » Pour le public, le spectacle – gratuit – promet donc d’être grandiose. «T’es au bord de l’eau et t’as les coureurs qui passent», synthétisent Alexis. Un public qui devra présenter un Pass Sanitaire, et qui pourra s’ambiancer aux sons de DJ Antonin, notamment lors de l’After Race Party de 17h à 20h.

Diffusion sur France 3 en vue

Mais comment l’on bascule au niveau international ? En payant son créneau pour provisionner un « Prize Money » pour les coureurs ainsi que pour faire venir un jury d’officiels. Une petite enveloppe à plusieurs milliers d’euros que Alexis espère rentabiliser en offrant une visibilité inédite à ses partenaires : « On a eu l’accord de France 3 Grand Est pour la diffusion de la course Élite, et on est encore à la recherche d’autres partenaires. »

L’appel est lancé, et il devrait être entendu, vu le plateau qui se prépare. Le samedi, les courses Élites, ce sera de niveau mondial. « Depuis l’an dernier, les épreuves de coupe du monde ont lieu les dimanches, et là ça se passe aux États-Unis. Il y a beaucoup d’Européens qui vont être refroidis par les conditions d’accès sanitaires aux USA et qui vont rester ici. Après, on est uniquement en concurrence avec la Suède et l’Espagne, et vu de notre situation géographique, j’ai bon espoir que de très bons coureurs se décident. » On sera en tout cas certains de retrouver le Hoerdtois Théo Thomas, mais aussi les champions de France et de Suisse Espoirs.

Le dimanche sera consacré au championnat du Grand Est, puis à un cyclo-cross régional. Cochez dès maintenant la date dans votre agenda, parce que le spectacle est garanti autour du plan d’eau.

Brumath Cross Days, les 9 et 10 octobre / brumath-cross-days.fr

CONTENUS SPONSORISÉS