Coronavirus : le point à Haguenau

Alors que 2 à 4 personnes ont été diagnostiquées positives au Covid-19 en début de semaine à Haguenau, la ville de Haguenau a tenu à faire un point sur la situation ce mercredi 11 mars. Le maire Claude Sturni, le sous-préfet Christian Michalak, le directeur du centre hospitalier Mathieu Rocher et le président de la commission médicale d’établissement Michel Hanssen, étaient présents.

0
2122
  1. La ville et le Centre Hospitalier de Haguenau se veulent rassurants

« La situation n’est pas dramatique » a tenu à préciser Claude Sturni. « Haguenau n’est pas préservée et nous nous doutions que des personnes pourraient être diagnostiquées sur notre territoire. » « Il n’y a, pour le moment, pas de cas groupés sur Haguenau », a ajouté le sous-préfet de l’arrondissement Haguenau-Wissembourg, Christian Michalak. Le maire invite la population à ne pas surréagir : « Il n’y a pas de raison que l’on consomme moins de culture ou que l’on ne se rende plus sur les marchés. »

2. Des événements annulés

Conformément aux mesures du plan national et de l’Agence Régionale de la Santé, les événements regroupant plus de 1000 personnes sont annulés. C’est le cas des deux matinées de cross scolaire ainsi que de la Color Spring, qui devait se tenir le 5 avril à l’occasion du Sandhaas Spring (dont les autres manifestations sont maintenues). La Quinzaine Culturelle, quant à elle, est maintenue. « A ce stade, la ville de Haguenau suit les mesures du plan national et les recommandations de l’ARS, avec qui nous sommes en contact plusieurs fois par jour », indique le Sous-Préfet. « Nous adapterons les directives selon la situation. »

3. « Anticiper pour éviter de subir » 

« Une cellule de veille a été mise en place avec des professionnels pour éviter la propagation du virus », explique Mathieu Rocher, directeur du centre hospitalier. Le personnel hospitalier est équipé et se dit prêt à accueillir de potentiels cas depuis une dizaine de jours déjà. « Nous ne connaissons pas la courbe de propagation du virus. Nous avons donc décidé d’anticiper la situation du mieux que l’on peut. »

4. Des lits dédiés aux cas suspects / positifs au CHH

Le centre hospitalier de Haguenau est en mesure, depuis le 2 mars, d’accueillir des patients atteints du coronavirus. Jusqu’à 12 patients peuvent être accueillis dans une zone dédiée des urgences, où ont été aménagées des chambres individuelles. Une fois diagnostiqué positif, le patient peut soit être confiné à domicile (lorsque son état de santé le permet, dans la plupart des cas), soit être hospitalisé dans un service dédié. 8 chambres d’isolement peuvent les accueillir (la zone pourra être agrandie selon l’actualité). Le personnel est équipé de masques, lunettes de protection, gants et blouses jetables. « Les professionnels se changent en entrant et en sortant », souligne Mathieu Rocher. A l’heure actuelle, aucun cas grave n’est à signaler au CHH.

4. Les visites des Ehpad limitées et le centre médico-social de Harthouse confinés

Les visites les Ehpad du CHH sont interdites depuis mardi (sauf cas exceptionnel lié à l’accompagnement en fin de vie) afin de protéger résidents, personnel et visiteurs. Le centre médico-social de Harthouse a lui aussi été confiné par précaution, en accord avec l’ARS et le Conseil Général du Bas-Rhin. Aucun cas n’y ont été signalé mais « il s’agit de protéger cette population fragile », ajoute Claude Sturni.

5. Un « plan Covid-19 »

La ville de Haguenau vient d’activer un plan Coronavirus, qui, comme le plan canicule et le plan grand froid, vise à prendre des nouvelles des personnes fragiles et isolées, et leur rappeler les gestes simples de prévention. Des bénévoles leur téléphoneront quotidiennement par le biais d’une liste à laquelle il est possible de s’ajouter. Pour ce faire, il faut appeler le centre communal d’action sociale de Haguenau : 03 88 90 68 59

6. Des mesures de précaution pour les élections municipales

Des dispositions ont été prises pour que les élections municipales se déroulent pour le mieux ce dimanche. « On ne se met pas en danger en allant voter », rassure Claude Sturni. Des agents accueilleront les électeurs et gèreront les flux. Ils éviteront au public de manipuler les poignées de portes, par exemple. Des espaces de séparation seront matérialisés au sol. Il est demandé de se munir de son propre stylo (mais des stylos désinfectés seront également disponibles), ainsi que de présenter sa pièce d’identité à l’assesseur afin que celui-ci n’ait pas besoin de s’en saisir. Du gel hydroalcoolique sera disponible pour le personnel ainsi que pour les électeurs.

7. Rappel des gestes de prévention

– se laver très régulièrement les mains
– à défaut, utiliser un gel hydroalcoolique
– éternuer ou tousser dans son coude
– utiliser des mouchoirs à usage unique
– éviter les poignées de main et les embrassades

Numéro vert : 0800 130 000