Confinement : les bibliothécaires restent fidèles au poste !

Depuis le confinement, de nombreuses bibliothèques et médiathèques d’Alsace du Nord proposent un système de drive. Ainsi, les confinés peuvent continuer à s’instruire et à se divertir sagement chez eux.

0
370
Nelly Schmitt, bibliothécaire, en pleine préparation des commandes à la médiathèque de Wissembourg ©DR

Le fonctionnement de ce drive est à peu près le même dans toutes les structures. L’abonné choisit, sur le site Internet de la bibliothèque ou de la médiathèque, des livres, des magazines, des CD, des DVD. Il passe sa commande en ligne, par courriel ou par téléphone. Une fois les documents prêts et le rendez-vous fixé, il vient les récupérer. Pour les rendre, il utilise les boîtes de retour situées à l’extérieur ou les caisses placées à l’entrée des établissements.

Cette solution anti-ennui attire de nouveaux utilisateurs

En plus de s’occuper des prêts, les bibliothécaires conseillent les lecteurs à distance : « Pour aider les usagers en manque d’idées, nous avons mis en ligne des sélections par thème, nos coups de cœur et les nouveautés. Les abonnés ont aussi accès gratuitement à l’espace numérique de la Bibliothèque départementale, qui propose une grande sélection de films, de musique et de livres numériques », explique Luce Schmitter, de la Nef de Wissembourg. Pour les non-abonnés, dans la plupart des cas, les inscriptions sont possibles pendant le confinement. À Lauterbourg par exemple, après le lancement du drive le vendredi 13 novembre, plusieurs personnes se sont inscrites dès le lundi suivant.

Le mode de fonctionnement change, pas le plaisir de lire !

Petites et grandes structures jouent le jeu, comme celles de Haguenau, Bischwiller, Brumath, Rœschwoog, Drusenheim, Kilstett ou Seltz, pour n’en citer que quelques-unes. Leur système de drive est très apprécié des lecteurs : « Il y a beaucoup de demandes, même si certains ne sont pas habitués à choisir par Internet. Pour nous, c’est une autre forme de travail. En plus des prêts, il faut désinfecter et mettre en quarantaine les documents, et communiquer davantage par mail ou sur les réseaux sociaux pour garder le contact. En ce moment, je prépare également des packs surprises avec des livres de Noël ! », raconte Martine Hebting, qui gère à elle seule la bibliothèque de Betschdorf.