Concours et chats, félins pour l’autre

Dans le cœur des amateurs d’animaux de compagnie, le chat grappille de plus en plus de place. Le Cercle Félin de l’Est promeut la connaissance du chat de race dans le Grand Est et permet au grand public de les admirer lors de concours et de salons. Ils s’installeront ce samedi 21 et dimanche 22 septembre à l’espace W à Weyersheim pour une grande exposition.

0
91

L’association du Cercle Félin de l’Est regroupe depuis 45 ans des éleveurs et amateurs de chats de races venant d’Alsace, de Franche-Comté et de Lorraine. Ce week-end à Weyersheim, ce sont environ 200 chats et chatons venus de Suisse, d’Allemagne, de France, du Benelux et d’Italie qui concourront dans différentes catégories. Chats persans, birmans, sphinx, et maine coon (entre autres) passeront devant 6 juges internationaux pour s’approprier les titres de chats les plus élégants de l’exposition.

Joli minois et petits minous

Dans le monde félin, tout le monde se connaît plus ou moins, c’est un cercle de passionnés. Pour Sylvie Comte, présidente du CFE, « Le chat est lié aux exposants, qui eux-mêmes sont liés aux clubs. ». Chaque race de chat a ses canons, ses standards de beauté officiels. Pendant deux jours, les chats seront jugés sur 100 points et selon des critères bien définis, comme la morphologie, la couleur, le pelage ou encore le caractère.

Le CFE est l’un des rares organismes à bénéficier de la reconnaissance du LOOF (le Livre Officiel des Origines Félines) qui garantit l’émission des pedigrees des chats de race français. Sans ce pedigree LOOF, un chat né en France même issu de parents ayant un pedigree ne peut pas prétendre à l’appellation « chat de race », mais uniquement de l’appellation «chat d’apparence».  Avec ses participants et leurs chats, tous reconnus par le LOOF, le Cercle Félin a déjà administré de grosses expositions, comme au parc d’exposition de Colmar. Cette année, le 26 et 27 octobre, ce sont même eux qui organiseront la sélection française de la WCF (la world cat federation) à Saint-Avold (57), compétition mondiale qui regroupe 86 pays et plus de 540 clubs.

Pour certains, un chat vaut deux chiens

Plus que jamais le chat a la cote, il a même fait son entrée officielle au salon de l’agriculture cette année. Les amateurs d’animaux de compagnie sont de plus en plus nombreux à se diriger vers les chats, nécessitant moins d’efforts et d’espace que les chiens, et trouvant même leur place en appartement. C’est un animal sans contrainte. Mais comme le souligne Sylvie Comte, « chaque race de chat correspond à un type d’éleveurs, et trouver un nouveau compagnon n’est pas un choix à prendre à la légère. » Les expositions de ce genre offrent une occasion parfaite pour créer du contact entre éleveurs et acheteurs potentiels.

Trouver un nouveau compagnon n’est pas un choix à prendre à la légère

Ce samedi et dimanche, l’entrée de l’exposition coûtera 5 euros aux adultes et 2,50 euros aux enfants. Pour plus d’informations où si vous souhaitez participer à l’exposition avec votre chat, rendez-vous directement sur le site du Cercle des Félins de l’Est.