Comment le centre hospitalier fait face à la deuxième vague

Malgré la lassitude et la fatigue, les équipes médicales tiennent le coup, alors que la seconde phase de l’épidémie n’est pas encore terminée.

557
Au 11 janvier, le service de réanimation compte six patients covid / ©DR

Au Centre Hospitalier de Haguenau (CHH), la crainte était la deuxième semaine de janvier et le rebond des contaminations après les fêtes de fin d’année. Aux alentours du 11 janvier, 31 patients covid sont hospitalisés au sein de l’établissement, dont six sont placés en réanimation. 

« Nous ne sommes pas saturés », explique Camille Apffel, la jeune directrice de la communication du CHH. Avec les secteurs Bischwiller et Wissembourg, le groupe hospitalier couvre un bassin de 300.000 personnes. Au total, près de 2.000 employés tous services confondus, qui sont remontés au front au moment de la deuxième vague de l’épidémie. 

« La première vague a été éprouvante », reconnaît Camille Apffel. « Il y a eu une forte mobilisation en interne, malgré la fatigue et la lassitude. Nous avons rouvert des services Covid et réorganisé la réanimation pour accueillir des patients infectés ». La particularité de la deuxième vague, et le confinement, plus souple, mis en place à partir du 29 octobre, ont eu un impact sur les renforts dont pouvait disposer le CHH : « Comme la médecine de ville a continué ses activités, nous avons dû nous adapter avec moins d’aide venue de l’extérieur, ce qui a limité nos capacités en interne », explique la directrice de la communication. 

Organiser la campagne de vaccination

Si au printemps dernier le CHH a bénéficié de dons d’entreprises pour des masques et blouses et de l’aide de la clinique Sainte-Odile en équipement médical, il avait cette fois-ci prévu trois semaines de stocks. Plus besoin d’inventer et d’inventer chaque jour : « C’est une source de stress en moins, l’expérience de la première vague nous a servi pour anticiper », avance Camille Apffel. La semaine du 4 janvier, l’établissement a démarré une campagne de vaccination au sein de l’unité de soin de longue durée ainsi qu’à l’Ehpad rattaché au CHH. La semaine du 11 janvier, les professionnels de santé du Nord Alsace ont également pu commencer à se faire vacciner à l’hôpital.  

CONTENUS SPONSORISÉS