Je te veux dans mon équipe !

174

C’est presque l’heure de la campagne pour l’élection présidentielle, car oui oui, nous arrivons déjà au terme de ce mandat, et comme dit ma voisine, ça serait quand même mieux un quinquennat de 7 ou 8 ans. Bon, elle n’est pas moins forte en mathématiques que les futurs candidats et candidates qui y pensent le matin en se rasant ou en se maquillant.

C’est le The Voice du bulletin de vote, chacun affine sa stratégie implacable pour obtenir l’adhésion de soixante millions de coaches. Vous imaginez comme ça doit chauffer sous les crânes des responsables de com : Alors demain tu balances un scud à la droite et je te fais inviter chez Nouna aussi sec pour une cross battle de folie avec Delphine W.

J’ai dit à ma voisine que si j’étais eux, je ferais des photos pour Paris Match, et elle m’a répondu qu’elle ne regardait jamais jouer le PSG, qu’elle préférait sa batterie et je suis très bien placé pour confirmer, elle l’adore, surtout le dimanche pendant la sieste. Elle poste souvent des photos avec ses baguettes et sa grosse caisse sur les réseaux et ça like à mort.

Si j’étais candidat, je me mettrais à la batterie direct et j’appellerais les journaux pour un reportage vérité. Le point de vigilance que ne manqueront pas de rappeler les directeurs de campagne, c’est de bien faire gaffe à ce qu’il y a sur l’étagère derrière la batterie, on ne sait jamais, si la France découvre qu’un ou une candidate pose devant la collection complète de Oui Oui ou les plus belles voix de l’Allemagne nazie, il se pourrait bien, comme l’affirme ma voisine, que les Français… ne lui en tiennent pas rigueur, car pour elle, la voie est toute tracée, pour des élections présidentielles, on va se retourner à l’aveugle.

CONTENUS SPONSORISÉS