CLA Shooting Brake 220D : le break en tenue de sport

Le nouveau CLA Shooting Brake est toujours aussi craquant mais, en plus, il a grandi, reçoit de nouveaux équipements numériques et de nouvelles motorisations, notamment diesel, moins gourmandes et polluantes.

0
406
Les phares plats, la partie avant plongeante, le capot moteur s'étirant très bas avec ses bossages et la grille de calandre diamant avec l’étoile centrale caractérisent l’allure sportive du CLA Shooting Brake.

Si le break n’a plus vraiment la cote en cette époque où les SUV sont les stars des ventes, Mercedes ne renonce cependant pas à ce style de voitures pourtant bien pratiques. Depuis sa création en 2015, il s’est vendu 750 000 CLA Shooting Brake, et Mercedes espère faire aussi bien avec la nouvelle mouture que nous avons pu essayer dans la région de Toulon, en version 220D AMG Line. Beau et intelligent mais aussi plus pratique puisqu’il a grandi de 5 cm en longueur et en largeur, ce « petit » break de chasse a tout pour plaire.

Ligne d’athlète et intérieur de classe

Comme le CLA Coupé dont il est issu, le Shooting Brake arbore une silhouette athlétique et élégante, caractérisée par le nez marqué, des flancs épurés et lisses se prolongeant jusqu’à l’arrière musclé. Il se prête aussi bien aux envies de shopping qu’aux activités sportives et en extérieur. C’est un véhicule à cinq portes qui présente clairement les proportions du coupé, dont le toit et la porte arrière s’étendent en continu jusqu’à l’arrière du véhicule. Et cela sans pénaliser les passagers car l’intérieur, totalement inspiré du coupé CLA, offre davantage de place à l’arrière au niveau des épaules, de la tête et des coudes que dans le modèle précédent. Le volume de coffre n’est pas en reste puisqu’il gagne 10 litres, passant à un généreux 505 litres et jusqu’à 1 370 litres une fois les dossiers de la banquette arrière rabattus. Si le seuil de chargement reste un peu haut à 756 mm, l’ouverture de 871 millimètres est nettement plus large que celle du modèle précédent (635 mm) et facilite le remplissage. Dans l’habitacle, il récupère la planche de bord très avant-gardiste du Coupé qui s’étend d’une porte avant à l’autre, avec son système de double écran allant jusqu’à deux fois 10 pouces, et ses trois buses de ventilation intégrées à l’allure de turbines sportives un peu trop voyantes à notre goût. Il hérite aussi du système d’intelligence artificielle MBUX avec reconnaissance vocale améliorée et de nombreux équipements disponibles de série ou en option comme la navigation avec réalité augmentée, l’amortissement adaptatif ou encore la conduite semi-autonome asservie à la navigation et à la lecture des panneaux.

Agile et confortable

Comme le CLA Coupé, le Shooting Brake est doté de qualités routières ultrasportives dues à la largeur de voie accrue qui lui procure une allure particulièrement athlétique, mais aussi au centre de gravité plus bas et à l’essieu arrière multibras dont il est équipé. Trois moteurs diesel sans malus avec des émissions de CO2 inférieures à 114 grammes sont proposés au lancement, du 1.5 de 116 ch de la CLA 180d au 2.0 de 190 ch de la CLA 220d, ainsi que cinq essence avec un malus de 130 à 3 552 €, allant du 1.3 de 136 ch au puissant 2.0 de 421 ch qui anime l’AMG CLA 45S 4matic+. Tous, sauf les entrées de gamme diesel et essence, sont livrés de série avec une boîte de vitesses automatisées 7 vitesses. Seule la CLA 250 reçoit la transmission intégrale 4Matic. Une version hybride rechargeable 250e sera disponible à l’été 2020. Notre version d’essai 220D devrait constituer le cœur des ventes étant donné sa fiscalité avantageuse et ses qualités de routière et de sportive. Sur les routes conduisant aux Alpes de Haute-Provence, notre « petit » break de chasse s’est montré à la hauteur de sa réputation. Avec une suspension normale mais dotée de trois modes de conduite (Eco, Comfort et Sport), le châssis traction de notre diesel de 190 ch et ses 400 Nm de couple dès 1 400 tr-min font des merveilles. La conduite est très sûre, à la fois souple et rigoureuse avec très peu d’effets de caisse, la traction provoquant une certaine neutralité de comportement. La boîte double embrayage à 8 rapports 8G-DCT adaptés réagit toujours à bon escient. La mécanique, prompte à répondre aux sollicitations, reste très discrète à l’oreille des passagers et frugale à la pompe avec un 6,5 l/100 km constaté à l’issue de notre balade montagneuse et autoroutière. Le Mercedes CLA Shooting Brake reprend les deux niveaux de finition du Coupé en lui ajoutant de série le hayon électrique Easy Pack. La Progressive Line 180 est affichée à partir de 36 450 € et la version Diesel 180D à partir de 27 750 €. Pour la finition AMG Line, ajoutez 1 650 €. Notre CLA Shooting Brake d’essai en version 220d AMG Line était au prix de 48 850 €. Des tarifs « astronomiques » ? Peut-être, mais il s’agit de la marque à l’étoile.