Chronologie de la Première Guerre mondiale

0
208

La Grande Guerre a cent ans. Enfer des soldats dans les tranchées. Premières utilisations de gaz toxiques, de chars d’assaut. Près de dix millions de morts à travers le monde. Un million et demi de Français y ont perdu la vie.

Avant-guerre, des alliances soudent les grandes puissances européennes. La Triple Alliance : empires allemands et austro-hongrois, et l’Italie. La Triple Entente : France, Royaume-Uni et Russie.

1914

Le 28 juin, l’archiduc François-Ferdinand, prince héritier de l’empire austro-hongrois, est assassiné à Sarajevo par un étudiant nationaliste serbe. Suit la déclaration de guerre de l’Autriche-Hongrie à la Serbie le
28 juillet.

Le 31 juillet, le socialiste Jean Jaurès est tué à Paris par un étudiant nationaliste.

Le 1er août, la mobilisation générale est décrétée face à la menace d’un conflit imminent.

Le 3 août, l’Allemagne déclare la guerre à la France après l’avoir déclarée deux jours avant à la Russie.

Le 4 août, après l’invasion de la Belgique par l’armée allemande, la Grande-Bretagne entre en guerre au côté de ses alliés.

Le 2 septembre, le gouvernement quitte Paris pour Bordeaux. L’armée allemande est à Senlis dans l’Oise, à 45 km de Paris.

Du 6 au 11 septembre a lieu la première bataille de la Marne. Soldats français et britanniques stoppent la progression de l’armée allemande. 630 taxis parisiens sont réquisitionnés pour accélérer le transport des troupes.

En novembre, le front se déplace jusqu’aux côtes de la Manche. Le conflit s’enlise dans une guerre de position.

Le 10 décembre, le gouvernement est de retour à Paris.

1915

Le 22 avril, les Allemands lancent la première attaque aux gaz toxiques asphyxiants contre des soldats français et canadiens.

Le 7 mai 1915, au large de l’Irlande, un sous-marin allemand torpille le paquebot britannique Lusitania. 2 000 personnes à bord : 1 200 y trouvent la mort dont plus de 100 Américains.

Le 23 mai, l’Italie, membre neutre de la Triple Alliance, déclare la guerre à l’Autriche-Hongrie.

1916

Le 21 février débute la bataille de Verdun dans la Meuse : en 24h, un déluge de plus d’un million d’obus est tiré sur quelques kilomètres. Les survivants français des bombardements résistent. Dix mois plus tard, le 18 décembre, la bataille de Verdun prend fin. L’horreur de la guerre des tranchées a atteint son paroxysme dans cet enfer d’acier et de feu.

Sur le front allemand de la Somme, du 1er juillet au 18 novembre, une offensive franco-britannique est lancée. En une seule journée, l’artillerie britannique perd environ 20 000 hommes. La bataille de la Somme est la plus importante : 300 000 morts britanniques et français sont recensés, 170 000 allemands. Pour la première fois, des chars d’assaut sont utilisés.

1917

Le 6 avril, Les États-Unis entrent en guerre.

Le 16 avril, l’offensive Nivelle est déclenchée. Débute la bataille du Chemin des Dames dans l’Aisne. Défaite sanglante, elle entraîne les premières mutineries dans l’armée française. Des unités complètes refusent de monter en ligne. 740 Poilus sont fusillés.

Le 7 novembre, l’armistice est signé entre la Russie et les empires centraux. La France perd un allié avec la révolution d’octobre. Les Allemands concentrent leurs forces sur le front ouest.

1918

En juillet a lieu la seconde bataille de la Marne. Les combats tournent à l’avantage des alliés dirigés par le général Foch.   

Le 9 novembre, l’empereur allemand Guillaume II abdique. Les généraux allemands signent l’armistice le 11 novembre à 5h15 du matin dans la clairière de Rethondes dans l’Oise.
À 11 heures, les hostilités sont suspendues.

Le 28 juin 1919, dans la galerie des Glaces du château de Versailles est signé le traité entre l’Allemagne et les grandes puissances alliées, Georges Clemenceau, France, David Lloyd George, Grande-Bretagne, Thomas Woodrow Wilson, États-Unis, et Vittorio Emanuele Orlando, Italie. Il réintègre l’Alsace-Moselle à la France.