Charte Entreprises et Quartiers

La signature de plusieurs Chartes Entreprises et Quartiers a eu lieu le 5 décembre à la mairie de Bischwiller. Neuf entreprises et trois institutions se sont engagées pour faire évoluer le quartier prioritaire.

0
119

La Charte Entreprises et Quartiers a été créée en 2013 à l’initiative de l’État, pour plus de collaboration entre les mondes économique et politique dans les villes, pour des entreprises plus impliquées dans le développement économique et social des quartiers prioritaires. Au niveau départemental, elle est pilotée par la Préfecture et animée par la Maison de l’Emploi de Strasbourg. Sur le territoire de Bischwiller, cette animation a été confiée à la Mission Locale d’Alsace du Nord. Les entreprises au cœur du quartier prioritaire.

Dans le quartier prioritaire Liberté de Bischwiller, les acteurs économiques peuvent agir pour améliorer la situation des habitants et pour valoriser leurs potentiels. Le but est de développer de nouvelles actions, plus innovantes, pour lutter contre l’exclusion dans ce quartier.

Cette année, la ville de Bischwiller a mobilisé neuf nouvelles entreprises locales et trois

institutions, qui ont signé la Charte en présence du Maire, Jean-Lucien Netzer, et de la Sous-préfète, Chantal Ambroise : « Dans tout le Bas-Rhin, 80 entreprises ont signé la Charte Entreprises et Quartiers. Bischwiller compte désormais neuf entreprises et trois institutions signataires de cette Charte, ce qui représente un très bon ratio pour la ville », déclare Caroline Hoffmann, du service communication de la mairie. Il s’agit des entreprises et institutions suivantes : le restaurant à l’Ours,  la boucherie Mutlu, Duravit, Gli, Crépifran, la manufacture d’ébénisterie d’Art 1924, Art et Portails, SIRC, la boulangerie Eckert, la Fondation Protestante Sonnenhof, le Centre Hospitalier Départemental de Bischwiller et la Ville de Bischwiller.

Agir sur différents thèmes

Elles peuvent choisir un ou plusieurs axes d’interventions sur des thèmes comme l’éducation, la formation, l’emploi, le développement économique, le service de proximité, le soutien aux initiatives locales. Elles doivent déterminer les actions concrètes qu’elles s’engagent à mener. Elles doivent également en dresser le bilan chaque année, afin de mesurer l’avancée des engagements et prévoir des actions pour la suite, afin de s’améliorer toujours plus.