Champion des jeux de mots

Le Scrabble n’a plus de secret pour Pierre. À seulement 11 ans, il est déjà champion d’Alsace, de France, et participe en ce moment aux championnats du monde de ce célèbre jeu stratégique.

0
94

Des mots, il en connaît des milliers, mais surtout, il sait exactement comment les placer. Depuis son plus jeune âge, Pierre Seitz, jeune Haguenovien, est passionné de jeux de société. Avec le Scrabble qu’il a découvert en famille, il a tout de suite accroché.

Parce qu’il apprend sans cesse de nouveaux mots (1600 sont ajoutés tous les quatre ans), mais aussi pour son côté stratégique. « Au début, j’avais 6 ans, et c’était compliqué, je me faisais tout le temps
ratatiner »
, rit-il. « Je jouais beaucoup avec mon père et j’ai intégré le club de Haguenau à
7 ans. Ça m’a beaucoup plu, j’ai fait de belles rencontres et j’ai beaucoup progressé. »
Quelques mois plus tard, Pierre participait à son premier championnat.

Pas de chance !

Et dans un club, les règles sont différentes : on ne joue pas au Scrabble classique, mais au Scrabble « duplicate ». Contrairement au jeu familial, il élimine la part de hasard des tirages.

« Un arbitre tire les sept lettres pour toute la salle, et les annonce à haute voix. Chaque joueur part avec les mêmes lettres et a trois minutes (ou deux en championnat) pour trouver le mot avec le maximum de point. Ensuite, le joueur doit l’écrire sur un billet », explique Pierre. « Je préfère ce Scrabble-là, on peut vraiment connaître le niveau de chacun, tous les joueurs sont égaux au départ, pas besoin d’avoir de chance. »

Déjà champion

Pour réussir, Pierre compte plutôt sur ses entraînements réguliers. Il est à ce jour trois fois champion d’Alsace, et champion de France en paire dans sa catégorie. Juste après avoir récupéré son prix aux Championnats de France, une seconde bonne nouvelle l’attendait. « On s’apprêtait à partir quand quelqu’un nous a rattrapés en nous disant qu’on était qualifiés pour les Championnats du Monde. Je ne m’y attendais pas du tout! Je pensais même que c’était une blague », se souvient-il. En effet, les benjamins ne participent normalement pas aux mondiaux, mais cette année, certains d’entre eux ont été meilleurs que les cadets, et Pierre en fait partie.

Avec les meilleurs du monde

C’était une telle surprise qu’il a dû écourter ses vacances en famille pour y participer. Il est donc en ce moment même, et pour toute la semaine, à La Rochelle, en compagnie de francophones du monde entier et de tout âge.

Pierre sait qu’il se trouve en compagnie des meilleurs joueurs de la planète, mais il n’est pas inquiet. « J’y vais surtout pour voir mes amis, progresser et parce que c’est une superbe expérience à vivre ». Il en profite d’ailleurs pour revoir son idole : Tessier Samson, star du Scrabble français.