Brumath – La maison de la rue du Général Duport est sauvée !

Suite au projet de démolition d’une bâtisse alsacienne du 18e siècle en vue de la remplacer par un immeuble, de nombreux habitants de Brumath, l’Association pour la Sauvegarde de la Maison Alsacienne et Stéphane Bern se sont engagés pour sa conservation. Au grand soulagement de tous, une solution a été trouvée.

519
Cette maison de la rue du Général Duport a failli disparaître. ©DR

Après le départ de sa propriétaire, cette demeure à colombages ne trouvait pas d’acheteur. Selon le maire, Étienne Wolf, la commune de Brumath ne pouvait pas se permettre de l’acquérir et de la rénover. Deux ans après sa mise en vente, un promoteur a projeté de la démolir pour construire un immeuble de onze logements. Les riverains, mécontents, ont alors lancé une pétition, qui a recueilli près de 400 signatures. L’Association pour la sauvegarde de la maison alsacienne (ASMA) s’est également saisie de l’affaire. « L’Architecte des Bâtiments de France a déclaré que la maison présente un intérêt urbain, architectural et paysager considérable. Il faut tout faire pour la conserver », s’exclame Denis Elbel, vice-président de l’ASMA. Il précise que, dans la plupart des cas, des solutions sont possibles pour sauvegarder le patrimoine bâti. Par exemple, tout récemment à Mommenheim, il a été décidé de déplacer une maison à colombages au lieu de la détruire.

L’annonce d’une éventuelle démolition de la maison a suscité de vives réactions. ©DR

Stéphane Bern a pris la défense de la bâtisse brumathoise

Le vice-président de l’ASMA a visité la maison de Brumath et a évalué la situation : « La partie arrière, en chêne, est en parfait état structurel. La partie située côté cour n’est plus habitée depuis très longtemps, mais les colombages sont eux aussi en parfait état. La rénovation est tout à fait possible ». Contacté par Denis Elbel, Stéphane Bern, présentateur très attaché au patrimoine, s’est rapidement exprimé sur les réseaux sociaux en faveur de la conservation de la demeure. Un compromis a finalement été trouvé. Le bailleur social Alsace Habitat, dont Étienne Wolf est le président, s’engage à la racheter et la restaurer : « Nous pourrons préserver la maison et la réhabiliter selon la tradition. Cette sauvegarde tenait à cœur de tous. Dans un deuxième temps, nous verrons comment intégrer un autre logement sur le terrain, en accord avec les bâtis environnants », déclare le maire.

Durant les derniers jours nous avons tous pu mesurer l’émoi suscité par le projet porté par un promoteur local et…

Publiée par Étienne Wolf sur Mardi 20 avril 2021

 

CONTENUS SPONSORISÉS