Bischwiller – Le Sonnenhof a sélectionné ses partenaires

La Fondation protestante Sonnenhof a choisi trois agriculteurs pour mener à bien la reconversion des activités agricoles de son ESAT.

212
À la Fondation Sonnenhof, le lien avec les animaux et la nature reste présent grâce à la ferme pédagogique, qui ouvrira ses portes au public l’an prochain / ©DR

L’appel à manifestation d’intérêt lancé par la Fondation a donné lieu à un grand nombre de propositions de partenariat. À l’issue du processus de sélection, qui a duré huit mois, et qui a bénéficié de l’appui de la Chambre d’agriculture, le Conseil d’administration a été convaincu par trois agriculteurs locaux.

Ce sont Messieurs Vogt, Schwebel et Dambacher, installés à Bischwiller, qui ont le mieux répondu aux critères définis. Ils créeront une structure commune, misant sur le respect de l’environnement, la valorisation des circuits courts, l’innovation dans l’offre de maraîchage raisonné et les apports en matière d’inclusion sociale.

À long terme, il est envisagé que des résidents du Sonnenhof les aident. Quant aux usagers qui étaient concernés par l’activité agricole de l’ESAT, ils ont chacun choisi une nouvelle affectation répondant à leurs aspirations et leurs qualifications. S’agissant du cheptel, la vente n’est pas encore réalisée : «Sa cession sera confiée à l’actuel responsable de l’activité. Une fois le cheptel vendu, il n’y aura plus d’animaux sur le site agricole, mais le lien avec les animaux et la nature est toujours présent au sein de notre ferme pédagogique, qui ouvrira au public courant 2022», explique Zoé Fischer, du Sonnnehof. Par ailleurs, l’appel à manifestation d’intérêt a conduit à de nouveaux projets de partenariats. Le premier se concrétisera dès 2022 avec le Lycée agricole d’Obernai, qui ouvrira une antenne à Bischwiller.

Puis des études seront menées avec des associations, dont La Main Verte, qui envisage une implantation sur le site de la Fondation.

CONTENUS SPONSORISÉS