Bischwiller : 500 litres de déchets dans la station d’épuration !

Après une intervention d’urgence au niveau de la station d’épuration du secteur de Bischwiller, due à une accumulation de déchets, l’entreprise Suez rappelle les bons gestes à adopter !

0
2288
Mauvaise surprise dans la station d’épuration de Bischwiller

Le week-end du 1er mai, une intervention a été menée à la station d’épuration du secteur de Bischwiller, car le réseau d’eaux usées avait été obstrué par… des lingettes ! Le problème a été constaté après les pluies du 30 avril. Celles-ci avaient entraîné un rinçage du réseau d’eau usée et, rapidement, le dégrilleur, qui retient les déchets solides, avait été saturé. Il a tourné en continu pendant 30 minutes, remplissant une poubelle de 500 litres de déchets (dont une grande quantité de lingettes), alors que, d’habitude, celle-ci se remplit en 3 jours !

Deux journées de travail pour remettre le réseau en état

L’arrivée massive de ces déchets a également causé des dégâts au niveau de 5 pompes sur le secteur (Bischwiller, Oberhoffen-sur-Moder, Kaltenhouse, Rohrwiller et Schirrhein). Sur chacune d’elle, plus de 50 kg de fibres ont été retrouvés !

Grâce au plan de continuité des services décidé au début du confinement, les agents de Suez sont intervenus en urgence et ont travaillé pendant deux jours pour remettre le réseau d’eaux usées en fonctionnement. Cela a permis d’éviter d’éventuelles conséquences pour les usagers et d’écarter le risque environnemental de débordement en milieu naturel.

Quelques gestes simples à adopter

Ce problème, malheureusement fréquent en ce moment, provoque des dysfonctionnements dans diverses stations d’épuration, partout en France. Afin d’éviter que cela se reproduise, il est demandé aux usagers de jeter les lingettes à la poubelle et non pas dans les toilettes, y compris les lingettes biodégradables, qui n’ont pas le temps de se dégrader avant d’arriver jusqu’à la station d’épuration. Ce geste est important, et il l’est encore plus pendant cette période de pandémie, pour protéger les agents qui sont en 1re ligne. Cette bonne pratique est valable pour tous les autres déchets solides qui bouchent régulièrement les canalisations, comme les essuie-tout, les cotons-tiges, les couches et les protections féminines…

Sans oublier qu’il existe des produits respectueux de la nature, lavables et réutilisables, qui sont une alternative à certains produits jetables et polluants. Alors, reprenons de bonnes habitudes !