Betschdorf – La SLDB soutient l’AFM-Téléthon

Le 4 décembre à l’Escal, l’association Sport Loisirs Détente de Betschdorf animera la 6e Nuit du Téléthon. Dès 19h, le public est invité à venir se divertir tout en faisant une bonne action. Au programme : badminton, jeux de société, restauration, tombola. Tous les bénéfices de la soirée iront à l’AFM-Téléthon.

194
L’association SLDB organise la Nuit du Téléthon pour soutenir les enfants malades et leurs familles / ©DR

L’idée de cette Nuit du Téléthon est née il y a quelques années, lorsque des membres de l’association SLDB ont rencontré un jeune atteint de myopathie. Le principe est simple : pour un don de 2 euros par personne et par demi-heure, tout un chacun peut venir jouer au badminton, toute la nuit si le cœur lui en dit. Pour ceux qui ne manient pas la raquette, les organisateurs ont prévu des jeux de société, une buvette, de la petite restauration, une ambiance musicale et une tombola, avec un ordinateur portable à gagner. Un repas, composé notamment de Dampfnüdle, peut également être commandé. Tous les bénéfices seront reversés à l’AFM-Téléthon, qui aide les malades et leurs familles, œuvre pour la recherche et le développement de traitements.

Comme les autres années, la SLDB reversera tous les bénéfices de la soirée au Téléthon. ©DR

Chaque année, cet événement plaît : « En général, nous accueillons environ 200 personnes. Petits et grands peuvent participer, nous leur prêtons les raquettes. Nous sommes là toute la nuit. Tant qu’il y a du monde, la fête se poursuit ! », annonce Jérôme Loegel, de la SLDB. Lui-même et d’autres membres de l’association seront présents à la Nuit du Téléthon, tout comme des enfants atteints de myopathie accompagnés de leurs familles, des représentants de l’AFM-Téléthon, et des élus de la commune : « Le maire et des conseillers nous feront l’honneur de leur visite en début de soirée. La mairie nous soutient chaque année en nous mettant la salle à disposition. Dans la semaine qui suivra, nous offrirons notre don à l’AFM. Selon les années, nous récoltons entre 1 500 et 2 500 euros, pour faire avancer la recherche et combattre la maladie », conclut Jérôme Loegel.

CONTENUS SPONSORISÉS