Basket Center – Le basket dans toute sa splendeur

C’est ce samedi 30 octobre qu’ouvrira enfin le Basket Center, à Strasbourg. Un outil attendu par tous les basketteurs du Bas-Rhin.

169
Arnaud Rietsch, le directeur du Basket Center / ©S.RUFFET

Ils en avaient marre, les basketteurs. Marre d’entendre leurs potes «aller faire un five», quand eux n’avaient que des terrains extérieurs peu enviables l’hiver. Si le basket est un sport de salle, il ne peut en réalité se pratiquer que dans le cadre d’un club, avec des créneaux et des compétitions bien définis. Mais ça, c’était avant. Désormais, il sera possible de réserver un créneau à la sortie des cours ou avant le boulot et sans être licencié. Avec une amplitude horaire hyper souple – 8h à 23h, qui dit mieux ? – le Basket Center envisage de ratisser large. En journée, les écoles ou les associations. Entre midi et deux, en soirée, des étudiants, des particuliers, voire des entreprises qui souhaiteraient faire un peu de Team Building. « C’est vrai qu’il n’y a pas que du basket », souligne Arnaud Rietsch, le directeur du Basket Center. « On a de la restauration, un mur d’escalade, un espace bien-être avec massages et sauna, une salle de réunion à l’étage, et ça plaît pas mal aux entreprises. »

Pour la partie purement sportive, une salle de musculation / fitness a aussi été mise à disposition pour les clubs ou les entraînements individuels avec des coachs en free-lance. « Les coachs auront un planning où ils pourront prendre leurs créneaux avec leurs clients. »

Un espace bar pour refaire le match et regarder les autres !

3 contre 3 et vidéos téléchargeables

Le Basket Center mettra le paquet sur le 3×3. « Une discipline qui vient d’être inscrite aux Jeux de Tokyo. La Fédé y croit beaucoup pour Paris 2024. » Ce sera peut-être un peu juste pour créer des potentiels champions olympiques, mais c’est une facette du football qui est appelée à se développer dans les prochaines années, au même titre que le futsal pour les footballeurs.

On connaît par ailleurs le goût des basketteurs pour tout ce qui est chambrage… « Ah oui le trash talking », sourit Arnaud, lui-même basketteur depuis ses tendres années. Une glissade, un contre-pied, un contre… Les situations sont nombreuses pour générer des souvenirs épiques pour l’un, douloureux pour l’autre, et le plus beau, c’est que tout sera enregistré grâce à des caméras fixées sur les six demi-terrains du Basket Center. Des extraits à partager sur les réseaux sociaux, en taguant sa victime, de préférence…

Infos/tarifs : lebasketcenter.com

CONTENUS SPONSORISÉS