Aux petits soins des résidents

Au Mont des oiseaux, dans un cadre verdoyant, des enfants et des adultes handicapés sont accueillis toute l’année. Le nouveau directeur souhaite continuer à améliorer leur prise en charge et mener à bien les projets en cours, dont le projet de création d’un centre de vacances adapté.

0
170

L’association Le Mont des oiseaux existe depuis les années 50. Au départ, il s’agissait d’un accueil de vacances, puis l’établissement s’est spécialisé et abrite aujourd’hui une quarantaine d’enfants et d’adultes handicapés, polyhandicapés ou autistes.

De grandes et belles installations

Depuis 2015, le Mont des oiseaux fait partie d’une autre association, l’AEDE. Ce rapprochement a permis de grands investissements: la création d’une piscine et l’aménagement de la maison d’accueil spécialisée pour adultes. Les résidents y disposent de chambres, y reçoivent des soins et y pratiquent certaines activités. Les enfants, eux, sont accueillis dans l’institut médico-pédagogique, en internat ou en externat, et font diverses activités manuelles ou sportives. Tout est prévu sur place : cuisines, chambres, salles d’activité, jeux d’extérieur, piscine pour la balnéothérapie, salle de relaxation, etc.

Projets à venir

Dans un souci d’amélioration et d’évolution permanente, de nouveaux projets sont envisagés. Sur le grand terrain du Mont des oiseaux se trouve un ancien chalet, le Chalet Rossignol. Celui-ci sera prochainement transformé en centre de vacances adapté aux personnes handicapées. D’autres petits chalets seront construits à côté et la route sera déplacée pour plus de tranquillité. Ce centre de vacances, en lisière de forêt, devrait être ouvert toute l’année et devrait être accessible à tous.

« Nous disposons d’un splendide manège et de deux chevaux. Nous allons remettre en place la médiation animale. Selon les âges et les demandes, nous ferons aussi intervenir des personnes avec des petits animaux, et nous allons construire une cabane abritant des cochons d’Inde pour satisfaire la demande de l’un des résidents. Il est également prévu de refaire venir des clowns », indique Philippe Favre, le nouveau directeur.