Audrey Impedovo « Chaque auteur apporte un regard différent sur les événements »

Le Cercle d’histoire et d’archéologie de l’Alsace du Nord vient de publier un double numéro de sa revue L’Outre-Forêt. Pour celui-ci, la présidente Audrey Impedovo et d’autres passionnés d’Histoire se sont penchés sur le conflit de 1870.

88

Le thème de votre dernière revue est lié aux commémorations de l’an dernier ?

Oui, nous avions choisi ce thème à l’occasion des 150 ans du conflit. La parution était prévue courant 2020, mais la crise sanitaire est passée par là. Comme beaucoup d’autres projets liés à cet anniversaire, la sortie de notre revue a été reportée. 

De quelle manière la crise sanitaire a-t-elle impacté vos activités ?

D’habitude, nous préparons ensemble la revue lors de réunions. En 2020, ce n’était plus possible. Cette fois-ci, je me suis retrouvée seule pour effectuer la mise en page ! Maintenant, nous souhaitons reprendre notre rythme, avec quatre publications par an.

Et dans ce numéro double, le lecteur retrouve des articles tirés de revues précédentes, c’est bien ça ?

La revue existe depuis plus de
45 ans. Certains numéros ne sont plus disponibles, mais ils contiennent des écrits que nous avons jugés intéressants de republier. L’Histoire ne change pas, ils sont donc tout à fait réutilisables.

D’autres articles ont été tout spécialement écrits pour cette nouvelle revue ?

Oui. Par exemple, Nelly Koebel et Serge Burger ont décrit la situation à Wissembourg, Jean-Laurent Vonau s’est concentré sur le début des hostilités en Alsace du Nord, Claude Streicher a abordé la question des victimes civiles. Chaque auteur apporte un regard différent sur les événements. Et certains témoignages de l’époque nous apprennent des choses surprenantes, comme le fait qu’il y avait très peu de médecins pour soigner tous les blessés.  

Revue N°189/190 en vente dans les librairies d’Alsace du Nord

CONTENUS SPONSORISÉS