Attention, moustique piquant !

Depuis plus de 30 ans, le syndicat mixte de lutte contre les moustiques 67 (SLM67) mène des actions pour réduire les nuisances dues à ces insectes volants et surveille le moustique tigre.

242
Les agents effectuent les traitements en milieux naturels, souvent dans des zones difficiles d’accès.

La vallée du Rhin a toujours présenté des conditions favorables au développement des moustiques. Les récits historiques, dont ceux de Goethe, révèlent cet aspect piquant ! En 1983, les communes les plus touchées dans le Bas-Rhin ont mis en commun leurs moyens dans un syndicat qui organise des campagnes de traitement. Celui-ci compte parmi ses membres 13 communes, comme Salmbach, Beinheim ou Munchhausen, la comcom du Pays rhénan et celle du canton d’Erstein. Il est présidé par Jean-Michel Fetsch, maire de Lauterbourg et son siège administratif se situe à Lauterbourg.

Le SLM67 cible essentiellement quatre espèces de moustiques qui piquent l’homme. Pour en réduire le nombre, l’équipe réalise la cartographie des gîtes larvaires potentiels. Il s’agit d’endroits secs où les moustiques pondent. Les œufs éclosent lors de la mise en eau de ces gîtes. En cas de pluie, de crue, d’inondation, le SLM67 vérifie la présence de larves, puis applique du larvicide biologique.

nos jardins les soirs d’été. / ©DR

Une lutte en faveur de la qualité de vie

Les actions sont réalisées par une cinquantaine d’agents vacataires, tout en respectant la faune non ciblée et les habitats naturels. Les pulvérisations se font à pied, ou par hélicoptère si l’accès est impossible. Le SLM67 aménage également dans les communes membres des gîtes d’hibernation et des gîtes d’été pour les chauves-souris, grandes consommatrices de moustiques, et mène des actions de sensibilisation avec les centres d’initiation à la nature et à l’environnement. Enfin, l’équipe surveille le moustique tigre, présent dans une vingtaine de communes bas-rhinoises: « Après un signalement, nous menons une enquête et posons des pièges, car ce moustique est vecteur de maladies. Nous faisons aussi de la prévention, pour limiter la présence du moustique tigre dans les jardins. Cet insecte choisit souvent des gîtes artificiels, comme des arrosoirs. Il est petit, noir et blanc. Contrairement aux autres, il est actif en journée », signale Christelle Bender, la responsable scientifique et technique, qui ajoute que des informations et conseils figurent sur le site slm67.fr.

CONTENUS SPONSORISÉS