Aston Martin vise la pole

351

Après avoir longtemps appartenu au groupe Ford, Aston Martin vole désormais de ses propres ailes. Les vents porteurs qui ont suivi son introduction en Bourse, avec une valorisation à hauteur de 4,3 milliards de livres (plus de 5 milliards d’euros), se sont cependant essoufflés. La prestigieuse marque britannique ne vaut plus « que » 1,3 milliard de livres même si l’ambition de vendre 14 000 unités par an reste intacte. Conscient qu’il y a un joli coup financier à réaliser, Lawrence Stroll s’est positionné pour racheter le constructeur. Cet investisseur et chef d’entreprise canadien est à la tête de l’écurie de Formule 1 Racing Point F1 Team (anciennement Force India). Si l’opération va à son terme, il y a de fortes chances pour que le paddock et les voitures soient repeints aux couleurs d’Aston Martin. À l’annonce de ce rachat, l’action a grimpé de 20 %.

CONTENUS SPONSORISÉS