Aston Martin vise la pole

0
54

Après avoir longtemps appartenu au groupe Ford, Aston Martin vole désormais de ses propres ailes. Les vents porteurs qui ont suivi son introduction en Bourse, avec une valorisation à hauteur de 4,3 milliards de livres (plus de 5 milliards d’euros), se sont cependant essoufflés. La prestigieuse marque britannique ne vaut plus « que » 1,3 milliard de livres même si l’ambition de vendre 14 000 unités par an reste intacte. Conscient qu’il y a un joli coup financier à réaliser, Lawrence Stroll s’est positionné pour racheter le constructeur. Cet investisseur et chef d’entreprise canadien est à la tête de l’écurie de Formule 1 Racing Point F1 Team (anciennement Force India). Si l’opération va à son terme, il y a de fortes chances pour que le paddock et les voitures soient repeints aux couleurs d’Aston Martin. À l’annonce de ce rachat, l’action a grimpé de 20 %.