Arrivée de Gusto Palatino

La Communauté de communes du pays de Wissembourg annonce l’implantation de Gusto Palatino, une entreprise allemande spécialisée dans la fabrication de fonds de tartes flambées, sur l’ex-base aérienne 901.

0
304

En forte croissance, cette entreprise allemande a souhaité développer un nouveau site en Alsace du Nord. Serge Strappazon, président de la Communauté de communes, et Bernard Betsch, chargé de mission, ont alors proposé un terrain sur l’ancienne base militaire de Drachenbronn. L’implantation a été officialisée le 22 janvier.

Création d’emplois

La comcom dispose des autorisations nécessaires afin de procéder aux travaux de réadaptation du site, qui seront réalisés pendant ce premier semestre.

La construction de l’atelier de production pourra ainsi se faire sur un terrain viabilisé de 6 hectares, au cours de l’été. Une dizaine de lignes de production seront dédiées à la fabrication de fonds de tartes flambées. Au démarrage de l’activité, 25 emplois seront créés. Comme pour le siège allemand, une attention forte sera portée à l’empreinte
environnementale du projet.

Une reconversion réussie

L’ADIRA et la comcom ont rendu possible l’arrivée de cette entreprise : « Grâce à l’engagement de la Communauté de communes du Pays de Wissembourg, nous avons trouvé un site d’implantation répondant à tous nos critères, qui nous a amenés à quasiment doubler notre investissement et nos prévisions d’embauches. C’est l’exemple même d’une coopération transfrontalière parfaitement réussie! », déclare Frank Wambsganss, directeur général et actionnaire de Gusto Palatino GmbH.

En plus de la production industrielle de tartes flambées, l’entreprise porte des projets touristiques : construction d’un restaurant de 150 couverts et développement d’hébergements : « C’est sans conteste un projet économique majeur pour notre territoire, porteur de belles perspectives d’avenir. C’est aussi l’assurance que nous pourrons réussir la reconversion de cet ancien site militaire et créer de nombreux emplois », annonce Serge Strappazon.