Alsace du Nord – Trois jardiniers récompensés

Depuis 2017, le concours Jardiner pour la biodiversité est organisé conjointement par le Parc naturel régional des Vosges du Nord et le Biosphärenreservat Pfälzerwald. Ouvert à tous les habitants de la réserve de biosphère transfrontalière, ce concours a récompensé de beaux jardins.

169
Cet été, Hans Amolsch a fait découvrir son jardin et ses belles roses au jury / ©S.MANGIn

Les jardins les plus accueillants pour la biodiversité sont, par exemple, ceux dans lesquels des plantes et des arbres locaux sont présents, des petits habitats pour la faune sont maintenus, aucun pesticide n’est utilisé, ou dans lesquels des zones ne sont pas fauchées. Cette année, 14 Français et 11 Allemands ont participé. Une présélection à partir des critères renseignés lors de l’inscription a permis de déterminer les jardins les plus prometteurs, qui ont été audités par des experts. Ceux-ci ont effectué des inventaires faune/flore, des préconisations pour améliorer les pratiques et un rapport écrit. Les dix candidats qui se sont détachés suite aux audits ont ensuite reçu la visite du jury franco-allemand. Ce dernier était composé de spécialistes en botanique sauvage, avifaune, gestion écologique espaces verts, arboriculture, entomologie (étude des insectes) et autres domaines liés à l’aménagement paysager. Les lauréats ont reçu leurs prix le 12 septembre à La Petite Pierre. Chacun s’est vu remettre une plaque à apposer sur sa clôture ou sa maison avec le logo Jardiner pour la biodiversité, un diplôme et des lots tels que des ouvrages spécialisés, un hôtel à insectes, un nichoir à oiseaux ou un bon cadeau.

Les époux Launay ont obtenu le 3e prix du concours Jardiner pour la biodiversité . ©DR

Le Nord Alsace était bien représenté lors de ce concours

Parmi les lauréats figurent des Alsaciens du Nord. Mathieu et Joëlle Launay, de Wissembourg, ont obtenu le troisième prix, Hans Amolsch de Drachenbronn-Birlenbach a obtenu le neuvième et Mme Thomas de Cleebourg le dixième prix. Mathieu Launay, bien connu sur le territoire pour ses actions en faveur de l’environnement, est ravi de sa troisième place : « Notre jardin se base sur les principes de la permaculture. On y trouve une grande variété de plantes adaptées à la terre, et énormément d’arbres », explique-t-il. Quant à Hans Amolsch, il mise essentiellement sur les fleurs : « Pour la biodiversité, j’ai dans mon jardin des roses, des perce-neiges, des primevères, des pivoines, des clématites, de la lavande ou encore des hémérocalles. Il y a toujours des fleurs pour les abeilles », dit-il. Le concours s’est achevé avec cette remise des prix, mais le projet Jardiner pour la biodiversité se compose également d’animations. Jusqu’au mois de décembre, des expositions, des ateliers, des marchés ou des randonnées sont prévus des deux côtés de la frontière. Ces animations sont détaillées sur parc-vosges-nord.fr.

Mme Thomas, de Cleebourg, fait également partie des Nord Alsaciens ayant été récompensés dans le cadre de ce concours transfrontalier. ©DR

CONTENUS SPONSORISÉS