Allemagne : le code de la route a changé

De l’autre côté du Rhin, un nouveau code de la route a été adopté en février 2020 et s’applique depuis le 28 avril. Amendes plus élevées, plus de sécurité pour les vélos... Les français sont concernés aussi !

0
82491
LKA

Jusque-là, se faire flasher en Allemagne pour excès de vitesse n’effrayait pas tellement les français. Il faut dire que les contraventions étaient bien en-deçà des standards européens. Depuis le 28 avril, le nouvel amendement au code de la route en vigueur a revu ces barèmes à la hausse.

D’abord, un rappel du Centre Européen de la Consommation :

« En Allemagne, contrairement à la France, chaque infraction d’une certaine gravité rapporte des points. Comme l’administration allemande traite les automobilistes étrangers comme les Allemands, vous pouvez donc vous voir attribuer des points en cas d’infraction routière en Allemagne. Au bout de 8 points, vous êtes interdit définitivement de circulation sur le territoire allemand. Vous devrez alors faire les démarches nécessaires pour repasser le permis de conduire en Allemagne (en allemand) afin de pouvoir à nouveau circuler outre-Rhin. Mais il n’y aura pas d’impact sur  les points de votre permis de conduire français et vous pourrez toujours rouler en France. »


Les amendes plus élevées 

  • Un excès de vitesse de 16 à 20km/h en agglomération coûtera désormais 70€ (au lieu de 35€). A partir 21km/h au dessus de la limite, la contravention sera de 80€, un point sur le permis et un mois de retrait. Au-delà de 70km/h : 680€, 2 points et 3 mois de retrait de permis. 
  • Hors agglomérations, un dépassement de 21 km/h au-delà de la limite coûtera 70€ et un point sur le permis. A partir de 26 km/h la contravention sera de 80€, un point sur le permis et un mois de retrait. Au delà de 70km/h la contravention passera à 600€, 3 points et 3 mois de retrait de permis.
  • Se garer en double file sera passible de 55€ d’amende (au lieu de 15€ jusque-là), 70€ et un point sur le permis si ce stationnement bloque un automobiliste. De même sur une piste cyclable.
  • En cas de stationnement sur une place handicapée ou une place réservée aux véhicules électriques, la facture s’élèvera à 55€ (au lieu de 35€).
  • Le stationnement dans une zone interdite passera de 15€ à 25€, et de 35€ à 50€ si d’autres véhicules sont bloqués pendant plus d’une heure.
  • L’expiration du parcmètre ou l’absence de disque de stationnement passera de 10€ à 20€ et de 30€ à 40€ selon la durée.
  • Le non-respect de la voie d’urgence, en cas d’embouteillage, sera passible d’une amende de 200€, deux points sur le permis et un mois de retrait. L’utilisation sans autorisation de cette voie montera à 240€ et en cas de mise en danger d’autrui, on monte à 320€ et deux mois de retrait.

Sécurité des cyclistes

  • Pour doubler un cycliste, un piéton ou une trottinette, il faudra respecter une distance d’1,50 mètres en agglomération et 2 mètres hors agglomération.
  • Les cyclistes sont désormais autorisés à rouler côte à côte, sauf s’ils bloquent la route.
  • Les communes sont autorisées à passer des zones à 30 km/h à la seule disposition des cyclistes.
  • Pour éviter les accidents d’angle mort avec les cyclistes, les véhicules de plus de 3,5 tonnes devront rouler au pas en agglomération lorsqu’ils tournent à droite (4 à 7 km/h, maximum 11 km/h). Le non-respect de cette limite leur coûtera 70€ et un point sur le permis.
  • Amende pour les cyclistes : rouler sur le trottoir coûte désormais 25€ (Au lieu de 15€) et 35€ en cas de mise en danger d’autrui.
  • Un nouveau panneau d’interdiction de dépasser les deux-roues :

Pour finir, l’utilisation d’une application de détection de radars, telle que Waze, est interdite et passible d’une amende de 75€.