Médiathèque de Haguenau – Alexandre Jury, un directeur connecté

En mai, la médiathèque a accueilli son nouveau directeur. À 39 ans, Alexandre Jury souhaite dépoussiérer l’image des étagères emplies de livres et des salles de lectures.

345

Et il faut notamment faire un tour sur son compte Twitter afin de comprendre l’intérêt et la passion du nouveau directeur de la Médiathèque Vieille Ile pour son métier. Ici, des photos du sous-sol du bâtiment qui montrent des vestiges de la prison pour femmes des années 30. Là, un focus sur une bible de Luther datant de 1528.
« J’aime bien utiliser Twitter quand je trouve quelques pépites », confirme Alexandre Jury. Nommé directeur le 10 mai, le franc-comtois originaire de Besançon était d’abord directeur adjoint de la médiathèque de Saint-Dié-des-Vosges. Diplômé de l’Université de Haute-Alsace et de la Sorbonne, titulaire d’un master en sciences de l’information et métiers de la culture, Alexandre Jury est désormais à la tête d’une équipe de 25 personnes. « La médiathèque de Haguenau est un bel équipement pour une ville de cette taille. Cela reflétait selon moi une aide à la culture, des projets à courts termes et un déploiement en réseau à l’échelle de l’agglomération avec une carte unique utilisable partout », explique-t-il.

Du bruit et des livres

Outre son activité de directeur, Alexandre Jury anime également les réseaux de l’association française des professionnels du patrimoine en bibliothèque, dont il est aussi secrétaire depuis 2016. « Souvent, dans nos métiers, les professionnels sont isolés », avance Alexandre Jury. « Cette initiative permet de nous regrouper ». On retrouve l’intérêt du directeur pour souffler la poussière sur les objets du passé : « Twitter m’a aidé quand je n’arrivais pas à identifier certains documents. On poste la photo et la réponse arrive en quinze minutes. C’est le bon côté des réseaux sociaux », sourit-il. Une manière aussi de s’adresser aux plus jeunes et de « dépoussiérer l’image d’une époque révolue des bibliothèques. Un lieu de silence où il ne fallait pas faire de bruit ». Dans le contexte particulier du Covid, la médiathèque s’est adaptée avec une jauge réduite et la mise en place du click and collect. Depuis le 21 juillet, un pass sanitaire est nécessaire pour accéder au bâtiment. Pour le moment, l’équipe prépare la rentrée  

CONTENUS SPONSORISÉS