Alex Beaupain vous invite dans son univers musical

Dans le cadre de la 1re édition de CiThé Week-end, une programmation familiale mêlant spectacle, théâtre et cinéma, la MAC propose le concert d’Alex Beaupain, qui présentera ses musiques pop et ses textes ciselés, la pièce Les 3 Brigands, ainsi que la projection du film Les Malheurs de Sophie, dont la musique a également été composée par Alex Beaupain. L’artiste s’est confié à Maxi Flash.

328

Vous serez en concert à Bischwiller le soir du 6 mars. Y présenterez-vous essentiellement les chansons de votre 6e et dernier album « Pas plus le jour que la nuit » ?

Je jouerai des chansons du nouvel album, mais aussi beaucoup de titres de l’ancien répertoire, car le public veut entendre des chansons qu’il aime et qu’il connaît. Il y aura des chansons tristes, car, même si je suis un garçon joyeux, j’aime les chansons tristes. Je trouve que cela nous réconforte, nous aide à nous sentir moins seuls. Mais, il y aura aussi, bien sûr, des titres plus rythmés, c’est un concert où on ne s’ennuie pas.

Deux jours après votre concert, la MAC de Bischwiller projettera le film Les malheurs de Sophie, dont vous avez composé la musique. Vous avez souvent collaboré avec des réalisateurs, pourquoi ?

J’ai commencé en 2002, pour le 1er long-métrage de Christophe Honoré, qui est aussi le réalisateur des Malheurs de Sophie. Depuis, j’ai composé des musiques pour une vingtaine de films. C’est une activité qui m’occupe beaucoup. Cela me permet de varier les plaisirs et de trouver un bon équilibre entre les compositions, les albums, les concerts, les interviews. Je suis content que le film soit projeté et j’espère qu’il plaira aux enfants !

Êtes-vous souvent venu en Alsace ? Connaissez-vous bien la région ?

Oui, ce n’est pas loin de Besançon, là où j’ai grandi. Je me souviens être venu en Alsace avec ma famille pour faire des visites. Maintenant, je m’y rends parfois pour des concerts ou d’autres projets. J’aime y manger une bonne choucroute, c’est l’un de mes plats préférés ! Je ne pourrai pas rester longtemps, mais je suis content de revenir en Alsace ! En plus, cela fait 15 ans que je fais des concerts, et j’ai remarqué que le public alsacien est très réceptif à la chanson française, cela fait plaisir.   

Voir : www.mac-bischwiller.fr

CONTENUS SPONSORISÉS