Abdel No Limit s’ouvre sur l’infini

Suivi par plus de 11.000 personnes sur Instagram, Abdel est adepte de Street Workout, cette discipline mêlant gymnastique et musculation et se pratiquant à l’extérieur. Pour Maxi Flash, il dispense quelques conseils pour garder la forme cet été.

0
169
C'est après un grave accident qu'Abdel a eu le déclic pour le sport. ©DR

« Tout le monde peut trouver le temps pour faire du sport ». Abderrahim Khiyali, le martèle : si on a du temps pour une série Netflix ou aller se promener, alors on peut trouver 30 minutes pour se bouger. « Si on s’entraîne une fois par semaine, c’est bénéfique », affirme celui qui s’est fait connaître sur Instagram sous le nom de @abdelnolimit1 À 40 ans, ce Marocain qui vit à Haguenau depuis douze ans pratique le Street Workout, mélange de musculation et de gymnastique en extérieur, 30 à 40 minutes, au moins trois fois par semaine.

Le sport en chanson

Mais il ne faut pas que sport rime avec obligation et souffrance. « Mon conseil : faire du sport sur une chanson qu’on aime. Personnellement, j’essaie d’aborder mes exercices comme un danseur », raconte Abderrahim Khiyali.

Autodidacte, il s’est bâti un corps à partir d’exercices impliquant le poids de son corps. À Haguenau, on peut le trouver du côté du parc près de la Porte de Wissembourg : « un banc, une barre, ça me suffit », sourit celui qui est souvent accompagné de ses deux enfants de 8 et 10 ans. En 2014, il fait une grave chute : côtes cassées, hémorragie interne et traumatisme crânien. Le médecin lui affirme que ce sont ses abdos qui l’ont sauvé.

« J’ai décidé de reprendre le contrôle sur mon corps et une semaine après la sortie de l’hôpital j’ai commencé. Le médecin m’avait dit d’attendre un an », se souvient-il. À côté de ses jobs en intérim, Aberrahim Khiyali multiplie les apparitions dans les séries télé :
« Capitaine Marleau », sur France 3 ou « Disparition Inquiétante » sur France 2.

En attendant de pouvoir développer une affaire de coach sportif et ouvrir une salle.