À la rentrée, les employés aussi changent de classe énergétique

Tout comme le mois de janvier, la rentrée scolaire est une bonne occasion de prendre des résolutions : c’est le cas de nombreux Français au bureau, d’après une étude menée par Deskeo (*), qui fait un focus sur la dépense énergétique des entreprises.

133
©DR

Publiée le 22 août, l’enquête de Deskeo met en avant les envies de changement des employés de bureau. Sans surprise, ils aspirent d’abord à prendre plus de temps pour eux (48,2% des sondés), et disent aussi vouloir s’engager pour l’environnement, tandis que se remettre au sport arrive en troisième position. Un quart des sondés prévoit d’emmener des plats maison au bureau, et un sur cinq veut démarrer un nouveau projet professionnel. Ils sont tout de même 7,1% à vouloir changer de travail, alors que 17,9% ne veulent rien changer du tout !

Vingt mails sont l’équivalent de 100 km en voiture

À y regarder de plus près, pour une grosse majorité, réduire la facture énergétique revient avant tout à trier plus régulièrement leur boîte mail : lorsque l’on sait que vingt mails par jour sont l’équivalent d’un trajet de 100 km en voiture, et qu’internet représente 4% des émissions mondiales de gaz à effet de serre (un chiffre qui va doubler d’ici trois ans !), prendre quelques minutes de tri quotidien valent la peine.

Ensuite, 53,3% des employés tenteront d’éteindre leurs appareils électroniques en partant (sic) et un sur deux de n’imprimer que le nécessaire : 100 kg de papier seraient économisés par employé et par an ! 40% des répondants prévoient aussi de passer au moyen de locomotion doux : la moitié de l’empreinte carbone d’une entreprise concerne les déplacements domicile-travail des employés. Enfin, mêmes chiffres pour le plastique : des solutions simples comme la fontaine à eau, la gourde, la machine à café en grains plaisent aux employés pour entrer dans une démarche durable.

(*) Enquête et Guide du bureau durable à retrouver sur deskeo.com

CONTENUS SPONSORISÉS