2019, année féminine !

C’est l’année ou jamais pour mettre un coup de projecteur sur le foot féminin, et le FCSR Haguenau l’a bien compris, en restructurant complètement son école de foot.

0
185

La Fédération française de foot veut développer le foot féminin et impose certaines règles aux clubs. « Autant le faire bien », appuie Sabrina Grammer, la responsable opérationnelle de l’école de foot du FRH en appui de Caroline Deubel, la responsable technique. Depuis une vingtaine d’années dans le foot, avec une carrière qui l’a menée à Pfastatt, Mulhouse et Vendenheim, Sabrina a remarqué que « beaucoup de clubs ont voulu faire du foot féminin parce que c’était un peu la mode, mais sans réel encadrement. Dans les villages, on mélange les âges, avec des filles de 13-14 ans qui jouent avec des plus petites de 9-10 ans, ou alors des filles qui jouent avec les garçons. Tout cela, ça peut les freiner. »

Des infractuctures déjà performantes

Alors à Haguenau, on a décidé de s’organiser et de structurer le projet « filles » avec des entraîneurs diplômés. L’un des gros avantages du FRH, ce sont les infrastructures. « L’hiver, on peut assurer deux entraînements par semaine en salle. On ne va pas se mentir, les 6-11 ans sont très sensibles aux conditions climatiques, et là ça permet de continuer à jouer. »

Depuis le début de la saison, on accueille donc de nouvelles petites joueuses, avec dans l’idée de les garder le plus longtemps possible pour avoir des équipes féminines dans toutes les catégories d’âge.

En cette année de Mondial féminin en France, « on veut essayer de booster tout ça », martèle Sabrina Grammer. « Il y a quelques années, j’étais un peu dégoûtée de ce qu’était devenu le foot, perverti par l’argent. Avec les petites, je retrouve de la fraîcheur. On a perdu ? C’est pas grave, on a bien joué quand même ! Ça fait plaisir à voir et à entendre. L’objectif, l’ambition, c’est vraiment les jeunes, de bien les encadrer pour qu’elles prennent du plaisir. Et si à long terme, ça bénéficie à l’équipe senior, tant mieux. »   

Contact : Sabrina Grammer, 06 16 49 60 94